Moteur ANTOINETTE
Léon LEVAVASSEUR (1863-1922)
1906
Refroidissement par eau, injection d’essence, 8 cylindres en V à 90°,alésage 105 mm, course 105 mm, cylindrée 7,3 L, puissance 50 cv à 1400 tr/mn, masse 147 kg
INV : 0043

Le moteur Antoinette est crée par Léon Levavasseur en 1903. C’est le 1er moteur français construit spécialement pour l’aéronautique, ayant passé avec succès des essais au banc et fabriqué en série. Le 13 janvier 1908 à Issy les Moulineaux, Henry Farman sur l’avion Farman n° 1 construit par l’atelier des Frères Voisin, effectue le 1er kilomètre en circuit fermé contrôlé officiellement en 1 minute et 28 secondes. Il remporte ainsi le "Grand Prix d’Aviation Deutsch-Archdeacon".


109 Ko

80 Ko
LES FRERES WRIGHT EN FRANCE
Monde & Caméra
Photographie
1910
13 x 18 cm
COTE : M & C 1970

En 1908, Wilbur Wright s’installe au camp d’Auvours près du Mans. La France semble être le pays le plus réceptif au développement industriel de leur invention.
Après avoir démontrer les capacités de sa machine, il installe la première école française d’aviation, à Pau en février 1909. Les frères Wright quittent la France pour Rome en mars 1909 en laissant la responsabilité de l’école à leur premier élève, Paul Tissandier dont le départ un an plus tard marquera la fermeture de l’établissement.

MOTEUR GNOME TYPE OMEGA
Frères SEGUIN (Louis 1869-1918, Laurent 1883-1944)
1909

Moteur rotatif, refroidissement par air, 7 cylindres en étoile, alésage 110 mm,course 120 mm, cylindrée 8 L, puissance 50 cv à 1200 tr/mn,masse 76 kg
INV : 1499

Les Seguin commencent fin 1907 l’étude du 1er moteur rotatif spécialement conçu pour l’aviation, et qui sera plusieurs années durant le meilleur des moteurs d’aviation. Le 27 août 1909 au cours du meeting de Reims, Henri Farman remporte les records du monde de distance (180 km) et de durée (3 h et 15 mn) sur avion Voisin, moteur Oméga. Le 28 mars 1910, en décollant de l’étang de Berre, Henri Fabre devient le 1er pilote à voler avec un hydravion de sa fabrication, équipé du moteur Oméga.


99 Ko

104 Ko
DEPERDUSSIN B
Armand DEPERDUSSIN
Avion
1911
Dim : E 8.50 m x L 7.20 m, poids : 370 kg
INV : 37

En homme d’affaires éclairé, Armand Deperdussin s’alloue les services de l’ingénieur Béchereau. Cette association donne naissance un premier appareil en 1910 puis au type B, plus petit, l’année suivante. Dépassant les 100 km/h, il permet à Vidart de se classer 3ème au circuit européen de juin 1911. De nombreuses versions directement dérivées de ce modèle voient le jour pour un usage civil ou militaire.

R.E.P. TYPE D
Robert ESNAULT-PELTERIE (1881-1957)
Avion
1910
Dim : E 13.80 m x L 9.80m, poids : 600 kg
INV : 28

Robert Esnault-Pelterie était à la fois constructeur d’avions, de moteur et pilote.
Le type D est présenté désentoilé ce qui permet d’apprécier sa structure mixte. Le fuselage se compose de tubes d’acier ce qui est une nouveauté pour l’époque tandis que le bois est employé pour les ailes. Utilisé en avion-école, il est pourvu de double-commande débrayable par le moniteur. Cet appareil pourrait être celui utilisé par Pierre-Marie Bournique lors de son vol record de 530 kilomètre en 6h29 en 1910.


101 Ko

90 Ko
COUPE D’AVIATION POMMERY 1911
Objet coupe en bronze sculptée
1911
D.50 cm. H. 70 cm
INV : 11370

Cette œuvre d’art très allégorique symbolise l’engouement de toute une population qui, les yeux fixés vers le ciel, s’intéresse au phénomène aérien porteur de rêve et de nouveauté. Sur une idée du marquis de Polignac, désireux d’encourager l’aviation, la coupe Pommery est créée en 1911. Attribuée pour un semestre au pilote ayant parcouru la plus grande distance en une journée entre le lever et le coucher du soleil, elle était gagnée définitivement au sixième semestre. Le premier détenteur à été en 1911 Jules Védrines. En trois ans, la distance parcourue est passée de 336 à 1360 Kilomètres.

DEPERDUSSIN MONOCOQUE
Armand DEPERDUSSIN
Avion
1912
Dim : E 6.60 m x L 6.10 m, poids : 615kg
INV : 36

BLERIOT XI

Louis BLERIOT (1872-1936)
Dim : E 7.20 m x L 8 m, poids : 310 kg
INV : 54

Deux appareils symbolisent la maîtrise du vol en 1913 : Le Deperdussin monocoque possède des lignes aérodynamiquement très évoluées qui lui permettent à Prévost de dépasser les 200 km/h et de remporter la Coupe Gordon-Bennett. Ce Blériot XI est employé par Pégoud, précurseur de l’acrobatie aérienne, pour réaliser ces démonstrations de "boucle" (looping) à travers toute l’Europe.


107 Ko

103 Ko

DEAUVILLE 1913
Monde & Caméra
Photographie sur plaque de verre
1913
Dim : 13 x 18 cm
Cote : M & C 11434

En 1913, la Marine Nationale cherche à s’équiper de différents types d’aéronefs. Dans cet objectif, elle organise le "Concours des avions marins" qui se tient à Deauville la semaine du 23 au 31 août. En prélude à cette compétition, l’Aéro-club de France, la municipalité et le casino organise le 24 août une course périlleuse d’hydravions reliant la capitale à Deauville. Les foules se déplacent en masse pour venir assister à ces manifestations conjointes qui sont l’occasion de nombreux clichés témoins de l’engouement du grand public pour les exploits de ces nouveaux héros.

BUSTE DE ROLAND GARROS
Bronze à cire perdue
1913
Paul PETROVITCH, prince Troubetzkoy (1914) Valsuani, fondeur
Dim : 50 cm x 50 cm
INV : 11375

Bronze représentant le pilote Roland Garros (1888-1918) à bord de l’un de ces appareils. On lui doit la première traversée de la Méditerranée à bord de son Morane-Saulnier à moteur de 60 CH, le 23 septembre 1913. Inscription :
“A Roland Garros. Héros de la traversée de la Méditerranée. 23 septembre 1913. Les lecteurs de l’Exelsior".


79 Ko

101 Ko
MORANE-SAULNIER TYPE H
Robert MORANE
Avion
1913
Dim : E 9.20 m x L 6.40 m, poids : 400 kg
INV : 23

Le Morane type H fait partie d’une famille d’appareils monoplans dessinés par Saulnier et apparaissant en 1912. Sa faible masse associée à un moteur puissant lui confère une grande popularité parmi les pilotes qui l’utilisent pour accomplir de grandes performances. Ainsi en 1913, aux commandes de ce modèle d’appareil Brindejonc des Moulinais effectue un voyage de 5 000 km à travers l’Europe, sans aucun incident, et Roland Garros traverse la Méditerranée.

Fiche 1