LANCEURS ARIANE 1 ET 5
Maquettes échelle 1

Véritables édifices nécessitant un permis de construire et équipés de signalisations lumineuses pour les avions, les fusées Ariane grandeur nature du Musée de l'Air et de l'Espace de Paris-Le Bourget constituent deux véritables phares visibles 25 km à la ronde : Ariane 1 (utilisée entre 1979 et 1986) mesure en effet 48 m de haut et Ariane 5 (en service depuis 1996) atteint 51 m.


102 Ko

100 Ko
MORCEAU DE COIFFE DE FUSEE ARIANE 4
Construit par Contraves Space (Suisse)
1985
INV : 997/109/1

Lors d'une mission du lanceur Ariane, la coiffe qui protège la charge utile est larguée quelques minutes après le lancement, hors de l'atmosphère. Un morceau de la coiffe du vol 75 (7 juillet 1995) a été retrouvé flottant au large du Sénégal. Par chance, il s'agit de la partie sur laquelle l'autocollant de la mission est apposé. Ce dernier est particulièrement bien conservé.

SATELLITE DE TELECOMMUNICATIONS ARABSAT 1A
France
Maquette échelle 1
INV : ESP 26

Construit par Aérospatiale, le satellite de télécommunications Arabsat 1A pèse 532 kg.
Il est lancé le 9 février 1985 par une fusée Ariane 3 depuis Kourou, en Guyane.
Depuis son orbite géostationnaire (19°E), il sert de relais de télécommunications nationales et régionales au profit des pays de la Ligue arabe.


103 Ko

102 Ko
MODULE DE COMMANDE DU VAISSEAU SOYOUZ T6
Construit par Energya
URSS
1982
Volume habitable : 4 m3
INV : 997/93/1

Le vaisseau spatial Soyouz T assure le transport aller et retour des spationautes entre la Terre et les stations orbitales. A la fin d'une mission, le module de commande permet à l’équipage de revenir sur Terre en traversant sans dommages l’atmosphère puis de rejoindre le sol sous parachute.
La capsule Soyouz T6 a été utilisée par les Soviétiques Vladimir Djanibekov et Alexandre Ivantchenkov et le Français Jean-Loup Chrétien en 1982. Elle leur a permis de rejoindre la station Saliout 7 le 25 juin (lendemain du départ de Baïkonour) et de rentrer sur Terre une semaine plus tard, le 2 juillet.

ECUSSON DE LA MISSION PVH
France
1982
INV : ESP 31

A l'occasion du séjour dans l'espace du Français Jean-Loup Chrétien (24 juin-2 juillet 1982), le CNES confie à l'artiste français Michel Granger la réalisation d'un emblème : L'homme étoile.
L'écusson est brodé sur la combinaison du spationaute. Celle-ci est portée pendant les phases critiques du vol (lancement, amarrage à la station, séparation de la station et atterrissage) mais n’est pas destinée aux sorties extravéhiculaires. Elle doit servir en cas de dépressurisation de la cabine.


104 Ko

93 Ko
FOUR MEPHISTO
Modèle de vol
France - Etats-Unis
1992
Dépôt du CNES

Fruit d’une collaboration franco-américaine (CNES, CEA et NASA), le four MEPHISTO (Matériel pour I'étude des phénomènes intéressant la solidification sur Terre et en orbite) est embarqué dans la soute de la navette spatiale américaine Columbia à 4 reprises entre 1992 et 1997. Il permet de mieux comprendre les phénomènes de solidification d’un alliage métallique ou semi-conducteur en micropesanteur.

SCAPHANDRE DE SORTIE EXTRAVEHICULAIRE ORLAN DMA
Construit par Zvezda (Russie)
Poids : 105 kg
INV : 2001/72/1

Un scaphandre destiné à évoluer dans le vide spatial constitue à lui tout seul un véritable vaisseau miniature, capable de protéger son occupant des agressions de l'environnement (pression, température, rayonnement…) durant plus de 6 heures. Il est parfaitement étanche (double couche de caoutchouc et Latex semi-rigide), pressurisé (400 hPa) et alimenté en boucle fermée en oxygène pur.
Les spationautes russes se glissent dans leur scaphandre par l'arrière. Cette facilité est beaucoup plus commode que la séparation torse-bassin caractéristique des scaphandres américains.


103 Ko

90 Ko
DEMONSTRATEUR ATMOSPHERIQUE ENTERPRISE
Etats-Unis
18 cm
INV : 2000/269/40

Pour valider le retour en vol plané dans l'atmosphère de la navette spatiale, la NASA utilise en 1977 le démonstrateur Enterprise. Dépourvu de propulseurs et de bouclier thermique, il est largué à 5 reprises par un Boeing 747.
Cette reproduction en tôle imprimée roule à la main et son train d'atterrissage est rétractable.

CAPSULE "NEW SPACE CAPSULE"
Japon
23 cm
INV : 2000/269/29

Ce jouet en tôle imprimée est directement inspiré des cabines biplaces américaines Gemini utilisées entre 1965 et 1966 par la NASA. Il s'agit de familiariser ses astronautes avec un certain nombre d'opérations spatiales qui seront nécessaires au voyage vers la Lune, programmé avant 1970 : rendez-vous orbitaux, amarrages de vaisseaux, sorties extravéhiculaires et séjours de longue durée (2 semaines).


97 Ko

102 Ko
CHAR "OUTER SPACE PATROL"
Japon
20 cm
INV : 2000/269/19

Ce jouet à pousser sur les roues en tôle imprimée ne correspond certes pas à un programme spatial existant mais illustre bien la confiance qui régnait à la fin des années 60 dans une rapide colonisation de la Lune. La conquête spatiale au temps du programme Apollo est très populaire et les jouets qui en sont dérivés innombrables. Les modèles fabriqués au Japon ont été les plus nombreux.

Fiche 1