La conquête de l'espace

L'envie de voyager dans l'espace semble vieille comme le monde, exprimée dès l'Antiquité par le Grec Lucien de Samosate. Avant l'avènement du moteur-fusée capable de fonctionner dans le vide, c'est par l'imagination que les hommes voguent vers d'autres astres, à l'aide de procédés souvent miraculeux, fantaisistes ou poétiques, tels ceux proposés par Cyrano de Bergerac.
La science-fiction de la fin du XIXe siècle (en particulier les romans de Jules Verne) et les révolutions technologiques du début du XXe siècle laissent entrevoir la possibilité de réaliser des machines capables de naviguer dans le vide. Le Russe Konstantin Tsiolkovski jette les bases théoriques de l'astronautique moderne et une poignée de techniciens réalisent les premières fusées à carburant liquide : l'Américain Robert Goddard, l'Allemand Hermann Oberth, le Soviétique Sergueï Korolev, le Français Robert Esnault-Pelterie…
La Seconde Guerre mondiale puis la Guerre froide constituent le principal déclencheur des premières réalisations spatiales. 15 ans seulement séparent le premier vol réussi du missile V2 et le lancement du premier satellite artificiel de la Terre. 12 ans plus tard, l'homme marche sur la Lune…
En 50 ans, l'utilisation de techniques spatiales est devenue quotidienne : plus personne ne s'émerveille de pouvoir téléphoner au-delà des océans, de connaître sa position géographique au centimètre près ou de voir une image de la planète bleue lors du bulletin météo télévisé.